AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A winter morning ~ Pv avec Lorlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar


▌Inscription : 27/07/2009
▌Messages : 208
▌PUF : Cloow - Haemoglobin
▌Âge : 21
▌Where : Neverland.
▌Humeur : Blop.

WHO I AM ?
Once upon a time...:
Magie (3°): /
Points Année: 0
MessageSujet: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Sam 18 Déc - 18:14

Il est tôt, le soleil n'est là que depuis quelques minutes et baigne le jardin d'une belle lumière orangée. L'hiver est là depuis quelques temps et tout Aslways est recouvert d'un fin manteau blanc, lui donnant une allure encore plus magique que d'ordinaire. Neven est présent et admire de son poste la cour déserte un peu plus bas ainsi que quelques plaines. Il observe avec attention le premier cour de la journée de quelques Alwaysiens. Vraisemblablement basé sur la magie, ou tout du moins un cours pour lequel il faut de l'espace. Il doit y avoir cinq ou six élèves présents, entourant un prof que le Démon, avec la distance ne reconnait pas. Il est assis dans la neige et semble ne pas se préoccuper du froid qui engourdi son corps peu couvert. Le regard lointain, égaré vers le cours qui se déroule au loin, il se laisse bercer par le souffle silencieux de l'arbre près duquel il est assis.
On pourrait aisément confondre cette respiration avec le bruit de vent se faufilant entre les branches nues, mais il n'y a pas un pet de vent, ce matin. C'est bien l'arbre Auguste, le lent rythme de ces expirations. Par chance, ce matin, Neven a réussi à ne pas le réveiller et peu donc profiter de sa tranquillité sans les râlements du colosse de bois. Azaël est peu loin, son apparence de chat roux troquée contre celle d'un chat sauvage blanc à la carrure faite pour endurer les climats froids. Il a légèrement exagéré, il faut dire, car cet hiver là n'est pas le pire et bien supportable, excepté lorsqu'on s'amuse à sortir avec un simple et fin tee-shirt à manche longue.

Le silence qui règne est reposant, mais bien vite, tout ce calme vient à ennuyer Neven, qui se redresse difficilement et sautille légèrement sur place pour rétablir une circulation sanguine normale dans son corps fin. Azaël ouvre un oeil et l'observe faire, un rictus moqueur redressant ses babines. Sous ce même oeil, il observe le changement qui s'opère alors dans la silhouette floue du Démon. Il y a peu, ce dernier est passé en deuxième année, et qui dit deuxième année dit possibilité de se transformer. Depuis, Neven peut prendre, lorsqu'il lui en prend l'envie, la forme d'une Hyène Brune au poil long. La transmutation est encore assez difficile et il n'y arrive pas à chaque coup, ça viendra avec le temps paraît-il. Mais cette fois-ci, c'est la bonne et il devient animal sans grande difficulté. Aussitôt, l'impression d'avoir enfilé un manteau de fourrure le prend. Sa nouvelle peau à l'épais pelage le réchauffe bien vite.
Sous cette forme, la communication avec Azael est toujours possible, bien que d'une manière légèrement différente. Neven peut toujours entendre la voix de son Jumeau ( il se prend à l'appeler comme ça, par moment, ne sachant trop de quoi le qualifier ) résonner dans sa tête mais n'ayant plus la parole pour lui répondre, il utilise le langage du corps, beaucoup plus développé chez la Hyène que chez l'humain. Ca marche tout aussi bien. D'un mouvement d'oreille, pivotement infime, il fait signe à Azael de le suivre et il s'éloigne sans un bruit vers la partie la plus buissonneuse du Jardin. Il lui arrive souvent, lorsqu'il prend sa forme animale, de revisiter les endroits qu'il connait. C'est à chaque fois une redécouverte de son décor habituel et il perçoit alors ce que ses pauvres sens d'origine ne peuvent percevoir.

Un bruissement à sa gauche attire son attention, le figeant sur place, à l'écoute du moindre signe de vie. Une odeur bien connue lui parvient alors. Elle est présente partout dans les environs, car c'est celle des habitants d'Aslways. Alors Neven, sans reprendre forme humaine, s'avance vers l'inconnu...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 15/11/2010
▌Messages : 14
▌PUF : Bm
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Sam 18 Déc - 20:48






    «  Mince alors ! Où est ce que j'ai bien pu le laisser. »


Lorlyn observait sa chambre, ne laissant aucun détail au hasard. La chambre, où du moins son coté de chambre était plutôt bien ordonné, et il aurait du lui être aisé de retrouver son livre d'alchimie. La jeune fille aux cheveux roses orangés posa ses mains sur ses anches, et laissa son regard se perdre dans le vague.
Où avait elle bien pu mettre ce livre ? Il n'était pas sa chambre, c'était sur et certain. Elle ne l'avait pas non plus prêté à quelqu'un... Se trouvait il à la bibliothèque ?
Lorlyn prit son balais, et monta dessus. Celui ci s'envola presque aussi tôt, et elle prit la direction pour la pièce aux livres.


Rien... Il n'y avait pas la moindre trace de son livre ici non plus. Lorlyn commençait à se décourager, d'autant plus que son cours d'alchimie devrait commencer d'ici quelques minutes. Sans son livre, elle ne peux pas y aller. C'est comme aller à une leçon de saxophone, sans son instrument, c'est absurde, et ça ne sert à rien.
La jeune fille parcourait les couloirs de l'école à toute vitesse, dans l'espoir de vérifier tout les endroits possible un par un.


Pas de trace du livre dans le salon, pas dans le self, pas dans la salle de vidéo, pas dans le hall... Le livre restait introuvable, et l'adolescente perdait espoir au fur et a mesure que le temps s'écoulait. Elle alla s'assoir sur l'un des bancs du hall. Elle lâcha un soupir, et posa les yeux sur son balais, puis sur sa jupe plissée. Son uniforme n'allait pas lui servir beaucoup, elle n'allait pas se rendre en cours, pas sans son livre.

    « Quelque chose te tracasses ? »


Lorlyn redressa la tête après avoir entendu la voix douce que quelqu'un à ses cotés. Elle fut surprise de s'apercevoir qu'il n'y avait personne.

    « Je suis là !  »


Lorlyn se tourna sur la gauche rapidement, mais cette fois encore il n'y avait personne. La jeune sorcière avait bien peur d'être en compagnie d'un fée. Elle se leva brusquement et observa le banc, légèrement énervée de ne voir personne. Un ricanement se fit entendre, et il était tout près. Lorlyn jeta un œil sur son épaule. Une chose verte y était installée, tout sourire. C'était Zemy, l'une des petites fées de l'école, et sans doute la plus envahissante. En bonne optimiste, Lorlyn s'émerveilla finalement de la présence de la fée.

    « Pourrais tu m'aider ? J'ai perdu mon livre d'alchimie et j'en ai besoin tout de suite ! J'ai cherché partout, je ne l'ai trouvé nulle part. Je ne peux pas aller en cours sans ... S'il te plais, jolie fée Zemy.  »


Lorlyn fit un magnifique sourire sincère à l'intention de la fée. Zemy fit mine de réfléchir un instant, puis finalement, répondit avec un sourire similaire à celui de l'élève.

    « Non. »


La fée quitta son perchoir, et fit mine de partir.

    « S'il te plais ! Je suis vraiment au bord du désespoir ! »

Elle sur jouait un peu, c'était certain, mais il est vrai que la sorcière deteste vraiment perdre des objets lui appartenant, étant persuadé que d'une certaine façon son âme est liée aux objets qu'elle possède. Zemy la fixa un moment, ennuyée. Elle fit un signe de tête en direction du jardin.

    « T'as de la chance que ce soit liée à l'apprentissage. »


Lorlyn mit du temps à faire la relation entre le jardin et l'endroit potentiel où pouvait se trouver son livre. Quand elle réalisa que la fée lui avait apporté l'aide espérée, elle lui lança mille remerciements, et courut vers le jardin, son balais à la main, dans l'espoir d'avoir encore le temps d'assister à son cours.

Il était là bas, non loin du fond du jardin, vers les buissons. L'avait elle oublié hier après ses révisions ? C'était possible en effet. Un immense sourire inonda son visage. Quelle joie de l'avoir retrouver. Elle le prit dans ses bras, le serrant fort, comme si il était un objet précieux.

Au moment où elle entreprit de repartir, un mal être intérieur la figea. Ses mains tremblaient, et une certaine paralysie s'installa. Incapable de rester debout, elle lâcha son livre et son balais, et se laissa tomber sur les genoux. Une forte douleur au cœur la prit. Elle porta tout naturellement ses mains sur sa poitrine.
Un cri, puis un deuxième. Un flash obstrua son champs de vision, laissant entrevoir un visage de femme alarmée, et prise du même malêtre qu'elle. Elle pleurait, et finalement tomba sur le sol. Fin de la vision. Les bruits de la vie Aslwaysienne revinrent, et la douleur s'estompa. Lorlyn reprit petit à petit possession de ses muscles. Son rythme cardiaque reprit follement après l'arrêt net qu'il avait subit. La sorcière reprit son souffle doucement.
C'était la première fois qu'une vision avait eu des répercutions si grave sur son corps. Lorlyn dirigea sa main vers son balais instinctivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 27/07/2009
▌Messages : 208
▌PUF : Cloow - Haemoglobin
▌Âge : 21
▌Where : Neverland.
▌Humeur : Blop.

WHO I AM ?
Once upon a time...:
Magie (3°): /
Points Année: 0
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Sam 18 Déc - 21:32

Neven ne cessera jamais de s'émerveiller de la souplesse et de la discrétion que pouvait lui procurer ce corps neuf. Une hyène, ce n'est qu'un gros chien qu'on se représente rieur et brutal, comment peut-on imaginer qu'il puisse faire preuve d'autant de finesse dans ses mouvements ? Savourant le silence de ses déplacements, il se déplace entre les branches, restant dans les zones les plus sombres, là où son pelage se fond parmi le décor. Azael est derrière, il le sait et le suis à une distance de sécurité. Quand Neven se transforme, le chat ne l'approche jamais, peut-être est-ce dû au fait qu'une hyène peut se montrer plus rapide, plus forte et assurément bien plus redoutable qu'un être humain. Il ne faut pas tenter le Diable tout de même, ou dans notre cas, le Démon.

C'est alors qu'il l'aperçoit, entre les branches que l'hiver a dévêtues de leurs feuilles, une jeune fille aux cheveux d'une couleur étrange. Un roux pas totalement roux. Elle semble pressée et ses yeux explorent le jardin, à la recherche d'un objet sûrement perdu. Neven n'a même pas besoin de noter qu'elle porte un uniforme de l'école pour savoir qu'elle en est une élève. Ici, au sein de l'établissement, tout jeune qui s'y promène l'est ou fait partie du personnel. Le démon ne se rappelle pas l'avoir déjà vu quelque part, peut-être croisé dans un couloir, mais rien de plus. Alors, le visage de la demoiselle - une sorcière, semble clamer le balais qu'elle tient à la main - s'illumine d'un grand sourire soulagé, elle s'avance et se penche pour ramasser le livre qu'elle serre alors contre son coeur. Un grimoire ? Un journal intime ? La manière dont elle le tient montre qu'il est important. Neven plisse les yeux. Entre les doigts de l'inconnu, il peut distinguer, en lettres capitales, une partie du titre. ALCH?M?E... Un rire monte de sa gorge. La consonance est étrange, mais rien de plus normal, c'est le rire d'une hyène.

C'est un cri qui lui répond, Neven sursaute, surpris. Une sensation étrange l'envahis, tandis qu'il observe la jeune fille tomber à genoux les bras enserrant sa poitrine comme si son coeur menaçait de se faire la belle. Un second, plus strident, suivi. Par sécurité, Neven leva son bouclier autour de lui, ce qui eut le bénéfice de faire fuir l'étrange sentiment pareil à un étau dans son crâne. La sorcière resta là, le souffle court, avant de reprendre son balais. Neven choisi ce moment pour sortir de l'ombre et s'avança vers elle, insouciant de lui faire peur de par sa carrure musclée et prédatrice.

Cependant, il eut la bonne idée de s'arrêter à deux mètres, se contentant de la fixer de ses yeux gris au lieu d'aller plus à sa rencontre. C'est Azael qui s'occupa de cette tâche et il alla jusqu'à elle pour sentir son odeur, l'allure prudente et prêt à s'effacer au moindre geste lui étant destiné. Le démon aurait pu reprendre sa forme humaine, mais il se contenta de pencher la tête sur le côté, le regard interrogateur.

Il se risqua à baisser la protection qu'il avait dressée... A la recherche de la sensation qu'il avait ressentie.

- Elle me semble bien secouée.

Neven tourna son regard vers Azael, un rictus releva ses babines, reprochant à Azael de parler pour ne rien dire. Bien sûr qu'elle semblait secouée, on ne cri pas comme ça pour rien et encore moins on se relève après pour aller sautiller joyeusement dans les champs.

Maintenant, la question était : était-il nécessaire qu'il reprenne forme humaine pour un cas dont il n'avait que faire ? Il répondit lui-même. Non. Il attendra et il verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 15/11/2010
▌Messages : 14
▌PUF : Bm
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Sam 18 Déc - 23:54

Elle agrippa l'objet, comme si sa vie en dépendait. Jamais elle n'avait ressentie une douleur si aiguë. Son cœur avait encore du mal à battre correctement, lui aussi était en état de choc.
Les visions, au fur et à mesure que Lorlyn avançait en age, se précisent, envahissent sa vie, comme si elle les vivait réellement. Et si elle avait une vision de mort, si elle mourrait elle aussi, en même temps que la personne qu'elle voit ? Cette possibilité la fit frissonner. Elle avait gagné en maitrise sur le pouvoir depuis quelque temps. Elle pouvait lire les pensées si elle le voulait, voir le passé sur commande... mais quand c'est celui ci qui vient à elle, se contrôle se perd, et elle est complètement submergée.

Elle leva les yeux, encore toute bouleversée par sa vision et la douleur que lui causait sa poitrine. Elle cherchait du regard quelqu'un. La personne à qui appartenait les souvenirs se trouvait forcément à proximité d'elle. Sa vision était trouble, et les quelques mèches de cheveux qui tombaient sur son visage n'arrangeait rien. Elle se releva doucement, se mit à croupis, toujours en tenant son précieux balais. Quelque chose bougeait. Elle venait d'apercevoir une forme animale, puis une deuxième. Elle vit d'abord un chat, un peux éloigné, puis une sorte de hyène ? Elle n'en était pas sure. Lorlyn plissa les yeux en espérant mieux voir. Lorsque son regard croisa totalement celui de l'animal, une douleur affreuse se fit ressentir dans son ventre. C'était comme si elle avait mangé un hérisson en entier, et que celui ci, étant encore en vie, essayer de sortir par tout les moyens. Un premier flash envahie sa vision. Il faisait noir, elle se sentait seule, et elle avait mal, si mal qu'elle aurait souhaité la mort de suite. Quelqu'un était là, devant elle, une silhouette c'était dessinée dans la pénombre. Le flash se termina brutalement, mais la douleur persista. Lorlyn laissa un gémissement s'échapper de sa bouche. La douleur était telle, qu'elle tomba au sol, les bras repliées sur son ventre, les jambes ramenées vers elle.

    « Je veux que ça s'arrête. Je ne veux plus souffrir. Je veux mourir.  »


Elle n'était plus elle même. La douleur l'avait complètement transformée. Elle pleurait, elle avait mal. La douleur était bien trop dense pour être supportée. Son regard croisa de nouveau celui de l'animal devant. Second flash. Un garçon la fixait. Pourquoi ne venait il pas l'aider ? Ne voyait il pas qu'elle était là ? Elle se tournait, dans un sens, puis dans l'autre, essayant de trouver une attache quelconque avec le monde qu'elle allait surement quitter dans peu de temps.

    « Aide moi !  »


Pas de réaction. Son cœur s'emballa, sa respiration devenait pire que soutenue. Son regard était suppliant. Elle allait mourir, et lui ne faisait rien, pire encore, il semblait sourire. Lorlyn aurait voulu le frapper, mais elle ne pouvait pas bouger. Elle aurait voulu crier, mais son corps tout entier était trop occuper à la faire souffrir. Elle regardait tout autour d'elle. Elle paniquait. Elle allait mourir, connaître le non être. Sa vision divaguait. Elle voyait tout en double, et n'avait plus l'impression d'être secourable. C'était fini, tout était fini. Ses yeux se dirigèrent vers le garçon qui l'observait depuis un moment sans rien faire. Une légère lumière rendit visible un morceau de métal. Il y était inscrit un prénom.

    « Neven.  »


Dès lors qu'elle eut lut le nom, ses spasmes se stoppèrent, et elle eut un énorme vertige.

Fermons les paupières, rejoindre la nuit ...

Le flash se termina doucement. Quand elle reprit possession de son esprit, Lorlyn s'aperçut qu'elle avait bougé, sans doute de la même manière que dans la vision. Elle avait sans doute dit les mêmes choses. Ses mains étaient crispées, et avait empoigné l'herbe du jardin. Elle avait un mal fou à respirer, et à se calmer. Tout était fini. Elle relâcha l'herbe, et se détendit. Ses yeux fixaient le ciel blanc de nuages. Elle n'allait pas mourir, ce n'était pas elle, mais quelqu'un d'autre. Elle avait du mal à se remettre de sa vision. Elle passa sa main sur son visage, enlevant un bon nombre de mèches qui s'étaient installés. Plus jamais ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 27/07/2009
▌Messages : 208
▌PUF : Cloow - Haemoglobin
▌Âge : 21
▌Where : Neverland.
▌Humeur : Blop.

WHO I AM ?
Once upon a time...:
Magie (3°): /
Points Année: 0
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Dim 19 Déc - 2:03

La sorcière croisa le regard du Démon qui le soutint sans ciller. A vrai dire, il s'attendait à lire la terreur face à ce qu'elle devait voir de lui - ce n'est pas tous les jours que l'on croise une hyène -, il ne s'attendait donc pas à trouver, certes, de la terreur, mais pas envers lui. Face à ce qu'elle devait endurer à l'intérieur d'elle même, sûrement. Un gémissement s'échappa d'entre ses mâchoires crispées. Neven pivota ses oreilles dans sa direction, attentif et curieux. Quelques part en lui, il sentait qu'il était lié au malêtre de la sorcière mais de quelle manière... ?

    « Je veux que ça s'arrête. Je ne veux plus souffrir. Je veux mourir. »


Neven bascula son point sur une de ses pattes, penchant légèrement la tête de côté, détaillant la jeune fille. Sur ses joues, les larmes coulaient sans interruption, les unes derrière les autres. Alors le contraste entre elle une minutes plus tôt et maintenant le frappa. Comment peut-on, d'un instant à l'autre, ressentir une telle douleur, sans rien de physique ? C'était un cas à observer. L'instinct sadique prenant le dessus, le Démon se leva et avança de quelques pas. Mais, au lieu d'aller jusqu'à elle pour lui apporter une quelconque aide, il se mit à lui tourner autour, l'observant se tortiller dans le but de trouver à quoi s'accrocher, telle le charognard guettant lorsque sa proie mourante trépassera.

    « Aide moi ! »


Neven ne réagit pas à la supplication. Elle semblait paniquée, consciente d'une fin proche - qu'elle le soit réellement ou non -, Elle lui rappelait... Oui, elle faisait remonter en lui des souvenirs flous, les mémoires d'une autre vie. Plus ternes, plus ennuyeuse. Une vie d'humain parmi les humains. Cette terreur qui habite Ses yeux est aussi celle qu'il avait pu savourer dans ceux de sa génitrice qu'il avait tant haït.

    « Neven. »


Neven sursauta, et, instinctivement, son esprit se referma comme une huître, se protégeant de toute intrusion en son coeur. Il coupa toute possibilité à quiconque d'accéder à ses pensées avec une force qui le surpris lui-même. Alors la sorcière sembla se calma, ses muscles se relâchèrent un à un. Et Neven compris qu'il était bel et bien la source de sa douleur, ses souvenirs l'étaient plus précisément. Il revint face à elle et s'allongea, sans la quitter des yeux. Alors, il choisit soigneusement ses pensées, ré-abaissa son bouclier et prononça dans sa tête, avec lenteur et prudemment :

    « Tu peux lire dans mes pensées ? »


Il n'était pas sûr qu'elle soit télépathe, encore moins qu'elle l'entende, alors par précaution, il se concentra, plongeant en lui-même à la recherche de la force qui le ramènerait à sa forme originelle. Il est toujours plus facile de redevenir ce qu'on est que de se transformer en animal, aussi il ne mit que quelques instants avant de se retrouver accroupis à côté d'elle, observant sa réaction.
Si réaction il y avait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 15/11/2010
▌Messages : 14
▌PUF : Bm
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Lun 20 Déc - 22:22



Lorlyn restait aux aguets. La moindre douleur, le moindre flash, le moindre souvenir était attendu pour mieux être paré. Apparemment c'était bel et bien fini. Le cauchemar s'arrêtait là. Elle se sentait mieux, grâce à cette morphine naturelle que secrète le corps après chaque douleur intense.

La jeune sorcière chercha du regard son balais, puis le prit dans sa main droite. Alors qu'elle semblait observer le manche du balais, ses yeux se portèrent tout naturellement vers une jolie couleur rouge. Lorlyn sursauta à la vu du sang qui se trouvait sur son poignet. C'était elle fait mal durant la vision ? Était ce une conséquence du mal être qu'elle avait ressentie quelques minutes au paravent ? Elle ne saurait le dire, car jamais elle n'avait eu de véritable preuve physique des images et sensation qu'elle voyait et ressentait, du moins, pas comme une blessure que l'on pourrait se faire en trébuchant.
Ce n'était pas qu'une petite écorchure, mais pourtant elle ne semblait pas ressentir la moindre douleur. Elle était bien dérisoire comparé à tout ce qu'elle venait de vivre.

La sorcière releva la tête lorsqu'elle s'aperçut que quelque chose avait bougé dans le paysage. La hyène avait bougé. Elle l'aurait presque oublié. L'animal s'était rapproché un peu plus près, encore et encore. Instinctivement, Lorlyn mis sa main saine sur celle qui était blésée, pensant que l'odeur du sang aurait pu attirer la bête, comme les vampires le seraient. Elle recula légèrement, retenant son souffle. L'animal se coucha près d'elle, et ne bougea plus. Lorlyn se détendit un peu, et observa le pelage sombre de l'animal. C'était la première fois qu'elle voyait une hyène d'aussi près après tout. L'adolescente figea son regard. Des pensées étaient en train d'entrer dans son esprits, à l'improviste. Elle resta attentive à chaqu'un des mots pour espérer reformer la phrase comme il fallait. Quand ce fut le cas, Lorlyn se retourna, cherchant quelqu'un du regard. Il n'y avait personne apart, la hyène, un chat et elle. Sa concentration fut portée sur la hyène qui s'était rapprochée. Elle semblait étrange. C'est alors que l'animal se métamorphosait, rappelant ainsi le pouvoir des deuxièmes années, celui de la transformation.

Cette silhouette qui se dessinait peu à peu, Lorlyn la reconnaissait. Le garçon de ses visions, celui qui ne bougeait, et restait passif, alors que quelqu'un était en train de mourir, et de souffrir le martyre. La sorcière sursauta légèrement à sa vue. Exactement le même garçon, celui qui s'appelait Neven. Lorlyn détourna son regard sur le chat, puis sur Neven, se souvenant des paroles qui s'étaient intégrée dans ses pensées.

    « Hum ... Oui, je suis une sorcière spécialisée dans la télépathie. Mais ne t'inquiètes pas, je lis que les pensées qui veulent bien venir à moi...  »


Elle s'arrêta, et fit une légère grimace avant de reprendre.

    «Même si des fois je m'en passerais bien ...  »


Lorlyn se souvenait encore la sensation qu'elle avait ressentie quand son cœur s'était arrêté soudainement, sans prévenir. Elle porta sa main blésée sur sa poitrine sans y faire gaffe. Quand elle ramena l'autre dessus, elle senti une drôle de sensation liquide.

    «Mince ! Et voilà, mon uniforme est foutu ... et ...  »

Elle se figea. Le cours d'alchimie ! Avec tout ces événements, elle avait complètement oublié ce pourquoi elle était là. Où était le livre ? Elle se tourna sur sa droite, et attrapa le livre, en prenant soin d'utiliser la bonne main. Lorlyn s'essaya à se relever. Elle manqua de retomber, mais avec l'aide de son balais, elle parvint à tenir debout, même si elle voyait quelques étoiles lui voiler la vision.

    « Quel heure est il ?  »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 27/07/2009
▌Messages : 208
▌PUF : Cloow - Haemoglobin
▌Âge : 21
▌Where : Neverland.
▌Humeur : Blop.

WHO I AM ?
Once upon a time...:
Magie (3°): /
Points Année: 0
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Ven 24 Déc - 19:08



La sorcière saignait, Neven ne le remarqua que quelques instants après. C'était une longue entaille en travers de son poignet, elle ne semblait pas bien grave, mais pas anodine non-plus. Il fronça les sourcils, certes, elle avait bougé, mais comment s'était-elle fait ça ? Il reporta son regard sur son autre main ; elle tenait un balais, pas un couteau ni rien pouvant servir à la même chose. Elle-même semblait étonnée, mais pas réellement paniquée pour ça. Du moins, pas plus qu'elle ne l'était déjà. Elle se mit à compresser la plaie de sa main valide et recula instinctivement lorsque Neven s'approcha. Sa réaction aux pensées du Démon fut celle qu'il attendait. Etonnée au son de la voix, elle se retourna, à la recherche de l'émetteur, peut-être caché quelque part, ne se doutant pas que la source de ce qu'elle entendait n'était autre que la hyène. La transformation de Neven aida à redonner un sens à chaque chose, ou presque. Surprise. Elle eu un sursaut, infime. Après un instant d'hésitation, elle répondit enfin :

    « Hum ... Oui, je suis une sorcière spécialisée dans la télépathie. Mais ne t'inquiètes pas, je lis que les pensées qui veulent bien venir à moi... »


Le jeune homme se détendit, rassuré qu'elle ne puisse pas s'immicer d'elle-même dans ses pensées et d'ainsi pouvoir conserver son énergie au lieu de l'user à se protéger. Son bouclier était de moins en moins dur à utiliser, et sur une durée sans cesse plus longue. Mais à force, cela finissait toujours par lui grignoter son énergie. Au départ, on ne s'en rend pas compte, et là est le piège. La défense baisse et la fatigue prend d'assaut, causant parfois de violents maux de tête. Il ne s'y risquerait pas sans réel besoin, du moins pas tant qu'il n'a pas acquis l'endurance qu'il vise à avoir.


    «Même si des fois je m'en passerais bien ... »


Neven esquissa un sourire.

    ▬ Et moi donc... murmura-t'il pour lui même.


Personne n'aime réellement que quiconque puisse entendre ce qui nous passe par la tête, de la pensée la plus insignifiante à la plus personnelle et secrète. A bien des égards, cela peut s'avérer utile, comme pour passer un message le plus discrètement possible, mais la plupart du temps, et peu seront ceux à contredire cela, c'est plutôt vu comme une atteinte à la vie privée.

    ▬ Exactement.


Vie privée qui, entre Azael et Neven, n'existe absolument pas.
La sorcière ramena son bras blessé contre elle, avant de se rendre compte de son erreur.

    «Mince ! Et voilà, mon uniforme est foutu ... et ... »


Neven sourit de plus belle.

    ▬ Si à Aslways on est pas capable de faire disparaître une tâche de sang, je retourne chez les humains.


Ca faisait longtemps que le Démon n'avait pas repensé au monde qui l'avait vu naître ainsi que son peuple inintéressant, s'enfantant pour se faire la guerre. Une guerre tout aussi inintéressante où l'on se contentait de balancer des obus sur des villes, sans même observer notre oeuvre en face. Trop lâche. De ce côté là, Aslways était loin devant, avec ses guerres épiques dans le genre de Narnia. Mêlant combat à forces égales - ou presque -, créatures fantastiques, magie et sortilèges. Bien plus attrayantes.

La jeune fille se releva brusquement. Trop vite sûrement car elle chancela, seul son balais empêchant la chute qui semblait pourtant inévitable.

    « Quel heure est il ? »


Neven fit le lien entre l'air pressé qu'elle avait eu avant son malaise, le livre d'Alchimie qu'elle avait semblé chercher et l'heure matinale. Il se laissa retomber en arrière, s'asseyant à même le sol en s'appuyant sur ses bras derrière lui. Azael vint se nicher entre ses jambes, à la recherche de chaleur. Le Démon pencha la tête sur le côté et dit, un brin moqueur.

    ▬ Entre en retard et très en retard.


Il lui tendit une main.

    ▬ Neven Lloyd et lui, c'est Azael.



( c'est carrément nul, mais j'ai pas le temps d'améliorer plus que ça, désolée T.T )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


▌Inscription : 15/11/2010
▌Messages : 14
▌PUF : Bm
MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn Mer 12 Jan - 18:02




L'équilibre était revenue, et les étoiles avaient disparues. Tout allait bien mieux. Pas une seule trace de ces sensations désagréables. Rien, que le vide, le silence, le bonheur de se sentir seule dans son esprit. Lorlyn se sentait bien plus sereine et calme, ainsi, elle laissa échapper un petit rire lorsque Neven fit une remarque sur les taches ... Même si elle avait beau être en 3° année, certains automatismes de son ancienne vie reparaissaient. Il était vrai que la tache n'allait pas pouvoir faire face aux fabuleuses potions diverses de ce monde.

Mais son sourire s'échappa lorsque l'adolescent la renseigna sur le fait qu'elle était déjà bien en retard pour son cours d'alchimie. Jamais elle n'avait été en retard ici. Lorlyn était une élève modèle, qui arrivait le plus souvent la première, parfois même avant le professeur. Quand elle ne se détend pas dans le salon des élèves, elle reste à la bibliothèque pour étudier. La sorcière à toujours sue s'organiser. Il y a un temps pour le travail, et un autre pour se faire plaisir. Si seulement elle n'avait pas oublié ce livre, elle serait déjà en cours à l'heure qu'il est.
Elle allait être collée... Cette idée ne lui plaisait pas vraiment.

Lorlyn vit une main aller vers elle. Neven se présenta, puis présenta l'animal non loin de lui. Lorlyn observa le chat avec attention. Cet animal était étrange. Elle le détailla, comme le fond les peintres qui veulent faire un portrait d'une personne. En apparence, il était comme tout les autres chats, mais quelque chose clochait. Lorlyn pris la main que Neven lui tendait machinalement.

    « Lorlyn...  »


La jeune sorcière détacha ses yeux du chat puis revint à Neven. Elle s'aperçut à ce moment là qu'elle avait utilisé sa main blessée pour cette poignée de main.

    « Mince ! Je suis vraiment désolée. Je suis un peu dans les choux là ... En plus si j'arrive en retard à mon cours, je vais être collée. Cette saleté de prof est une peau de vache. Je ne peux pas aller en colle, c'est impossible ...  »


Le sang coulait encore de la plaie donc elle ne savait pas la cause. Il faudrait qu'elle aille à l'infirmerie. Son regard s'illumina subitement.

    « Je sais ! J'allais en cours, quand soudain mon pouvoir s'est déclenché et je me suis faite mal. C'est pas si loin de la vérité en plus. Mais je vais avoir besoin de toi...  »


Lorlyn douta un instant que l'adolescent veuille bien l'aider. Ces visions avaient été comme un avertissement. Il était sans doute dangereux. Dans la première vision il lui avait fait tellement mal, et dans la deuxième, il n'avait pas fait un pas pour l'aider, et l'avait regardé, comme fasciné, attendant que la vie s'enfuie de son corps. Elle ne savait absolument pas si pouvait lui faire confiance, mais elle n'avait pas trop le choix, elle devait faire vite.

    « En fait, le règlement de l'école dit clairement que si quelqu'un ne va pas bien, on doit rester avec lui, et l'emmener à l'infirmerie. Le truc c'est qu'il va falloir qu'on passe obligatoirement devant la salle d'alchimie, il n'y a pas d'autre passage ...  »


Elle réfléchis un instant, puis finalement continua:

    « Tu m'as vu, je suis tombé par terre, dans le couloir pour aller en cours. Tu as voulu m'amener à l'infirmerie, mais je semblais tellement mal que tu n'as pas voulu courir le risque de me casser quelque chose. On ne sait jamais. Tu as essayé de me réveiller, je me suis réveillée. Je t'ai dit que j'allais en cours d'alchimie. Tu m'accompagnes jusqu'à la salle, tu racontes toute l'histoire au prof, et on va direct à l'infirmerie. C'est génial !  »



Lorlyn avait retrouvé toute sa bonne humeur. Elle n'irait pas en colle. Alors qu'elle sautillait presque sur place, quelque chose la fit revenir à la réalité. Le message des visions.

    « Tu veux bien m'aider au moins ?  »


[Coté inspiration c'est pas top ... J'ai pas trouvé mieux
Ah oui, dans le cas ou Neven serait gentil, il faudrait qu'il trouve que Lorlyn n'est pas assez "malade" pour aller à l'infirmerie. A la limite faudrait lui casser un bras ... Même moi j'y crois pas à son plan sans ça xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A winter morning ~ Pv avec Lorlyn

Revenir en haut Aller en bas

A winter morning ~ Pv avec Lorlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aslways :: « Le jardin-
Sauter vers:

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit