AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

So far away ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar


▌Inscription : 15/11/2010
▌Messages : 14
▌PUF : Bm
MessageSujet: So far away ~ Lun 15 Nov - 23:03











« Confidentiel ~ »





    « Lorlyn Madisson »



      Âge ; 16 ans et demii


      Signe Zodiacal ; Bélier o/


      Sexe ; Feminin


      Nationalité ; Anglaise


      Race ; Apprentie Sorcière

      Orientation sexuelle ; Hétérosexuelle





    « Tell us something »


    You, you and you !


    Pseudo ; B-M

    Code règlement ; Je les connais =D

    Code histoire ; Idemeuh

    Comment as-tu connu le forum ? ; ._.

    Autres choses ? ; => J'aime ( "C'est mon dernier mot, JP !" )








    « Caractéristiques ~ »






    Physique


    Une fille de taille moyenne, au cheveux roux, à l'origine. Elle adore se teindre les cheveux, changer de look à n'importe quel moment. Là, elle adore les vêtements plutôt large pas moulant, elle aime bien pouvoir bouger, être libre de ses mouvements. Elle a souvent les cheveux attacher, on ne la voie que très rarement avec les cheveux lâche. Niveau maquillage, elle n'en met pas vraiment, peut être un peut de rose à joue, et encore, elle les a assez rose comme ça. Elle a un regard très expressif, elle a souvent un sourire aux lèvres, pour ne pas dire tout le temps. Elle a un visage très enfantin, et beaucoup de monde se trompe au niveau de son age, mais ça ne lui déplais pas, elle espère le garder longtemps pour paraitre jeune plus tard.





    Mental


    Lorraine est une fille sympathique, à l'écoute des autres, et toujours prête à aider, quelque soit le problème à réglé. Elle a une joie de vivre étonnante, elle a toujours le sourire, et c'est rare quand elle pleure, ou quand elle est triste. Elle noie tout simplement sa tristesse dans l'alcool. Elle est donc très joviale, elle n'en manque pas une pour s'amuser. Elle est aussi très travailleuse, et passe beaucoup de temps à réviser pour ne jamais avoir de mauvaise note. Elle aime pas les défaitistes, et fera tout pour leur remonter le moral. Elle n'est pas lunatique, et c'est ce quelle veux, elle n'influencera jamais le choix de quelqu'un, mais défendra toujours ses idées. Elle n'est pas du genre à ce battre tout le temps, elle est pacifiste. Elle n'est pas vraiment jalouse, mais un peut possessive sur les bords quand même. C'est une fille réfléchie, pas naïve, peut être un peut autoritaire.


    Manies & loisirs


    Elle sourit toujours aux gens qu'elle croise, c'est une vrai rayon de soleil. Elle adore les cours, elle est très studieuse et fait partie des meilleurs élèves. Elle aspire à la fête, et est toujours partante pour une petite soirée entre amis ^^









    « Le passé, le présent et l'avenir ~ »





    « La vie mérite d'être vécue »


    Story


    Les gens tout autour de moi, me regardaient d'un air bizarre, qu'avaient ils à me dévisager de la sorte ? Et puis pourquoi sur ce gâteau y avait il deux petite lumière ? Un moment passa avant que je n'apprenne qu'il fallait souffler dessus. Ils avaient l'air tous content, bien, c'était déjà ça de fait, mais moi j'étais jeune encore pour comprendre, ils pourraient au moins faire l'effort de m'expliquer, mais à quoi bon, ils pensaient que je ne comprenait pas, alors que c'était faux, je comprenait ce qu'ils me disaient, je n'arrivais pas à leurs répondre, c'était tout. Malgré que j'eusse été tardive, ils m'aimaient, c'était le principal, après tout.

    Mon enfance avait été idyllique, bien trop pour être vrai, en fait je pensais que jamais rien ne pouvais gâcher ce bonheur, non rien, et pourtant, la vie à tout les droits sur ça. Il se trouva que très vite les disputes éclatèrent, elle étaient trop bruyante, je restais dans ma chambre, pensant que tout ça était normal. C'était de plus en plus violent, et ma mère pleurait, elle pleurait de plus en plus quand je parlais de papa. En fait, tout à chavirer depuis ses querelles, absolument tout de notre bonheur parfait était perdu, à jamais, dans l'ombre. J'avais 10 ans quand le divorce a été prononcer, et c'est ma mère qui avait ma garde. Je voyais mon père les weekend, mais je ne supportais pas de rester chez lui. Il remplaçait ma mère par d'autre femmes, plus jeune, et avec des formes très généreuses. Il me dégoutait. Il changeait chaque weekend, il y avait tout le temps une autre femme dans cette maison terne de célibataire. Je finis par ne plus le voir, non plus du tout, et il ne c'est jamais plein.

    J'avais maintenant 15 ans, j'étais en 3°, j'étais dans le groupe des filles populaire du collège, et je fréquentais beaucoup de personnes dans une journée, j'avais de vraie amies, et des connaissances, être populaire ce n'était pas un plus, mais ça avait ses avantages, et j'étais bien contente d'être des leurs, bien que des fois, elles me faisait peur. Elles fumaient, buvaient, ce droguaient, parfois même quelques unes avaient déjà couché avec leurs copains. Mais je n'y prêtait pas attention, je me contentais d'écouter, sans vraiment écouter.
    Un jour, elles avaient décidées de sécher une journée de cours, et moi j'étais une élèves modelle, en quelques sorte, j'étais déléguée de classe, et l'une des premières. Mais je me laissa entrainer avec elles. Je sécha l'après midi, seulement. Nous devions nous retrouver aussi la soirée, pour aller en ville. Ma mère me laissa y aller, bizarrement ça me surpris, elle n'avait sans doute pas reçut l'appel des pions du collège. Bref en tout cas je partie avec mes amies en ville. Nous avons fait plusieurs boite, elles s'étaient soulée, moi non, je comptais les ramener chez elles, ou chez moi, au pire des cas, si je trouva pas leurs maisons. Mais seulement, la soirée aurait bien pus ce passer, si je ne l'avait pas vu, au bord de la route, habillée de pas grand chose. Ma mère était une prostituée. Comment elle avait pus faire ça, si elle ne pouvait plus payer mes affaires, notre nourriture, elle aurait pu me le dire, j'aurais demander des bourses, mais non, elle l'avait fait, elle était là, les cheveux au vent, le regard terne. Elle attendait qu'une voiture s'arrête devant elle. Je resta figée sur place, il y avait tant de chose qui ce passa dans ma tête, trop de chose. Une voiture s'arrêta, un homme proche de la quarantaine était à l'intérieur. Ma mère s'approcha, je cria pour l'en dissuader. Elle pris peur, j'avais ressentie de la honte, une forte émotion qui traversa mon cœur, de je ne sais quelle façon d'ailleurs. Elle ouvra la portière, et parti, la voiture partie. Et moi je criais toujours, elle ne pouvait pas me faire ça. Elle m'avait vu, elle aurait du partir, rentré à la maison. J'étais anéantie. Mes amies, elles, ne comprenaient pas, elles étaient trop soulent. Une fureur me traversa alors, je ne renterais pas cette nuit, je resterais ici. Je continua la tournée des boites, en buvant, encore et encore. D'ailleurs, je ne me souviendrais pas du reste de la soirée, mes amies non plus.
    Le lendemain, je réalisa alors ce qu'il c'était passer la veille, j'avais un horrible mal de tête, mes amies, non, elles étaient habituée à ce genre de chose. Dans la journée, je travaillais pas vraiment en cours, je faisais ma rebelle, j'avais d'autre préoccupations en ce moment en fait. Je fus collée, 5h en tout dans la journée. J'avais lancer des avions, banal, mais marrant, mes amies m'avaient données des pétards, que l'on s'amusait à lancer par la fenêtre, ils explosaient bruyamment dans la cours. Dans un autre cours, nous étions assissent dans le milieu de la classe, nous faisions grève... Pour la dernière heure, nous nous amusions à mettre de la colle sur la chaise de nos camarade, quand ils partaient au tableau, de la glu, c'était drôle, nous avions essayer sur la chaise du prof, mais il nous avait capter... Ce soir là, je traina plus longtemps dans les rues, une amie était rester avec moi, jusqu'à quelle parte elle aussi. Je resta seule durant une heure, mais cette heure à du être la plus importante de ma vie. Ne voulant pas rentré chez moi, je passa devant des dixièmes de maison, il faisait froid, et mon souffle faisait des trainées blanche dans l'air. Je fus interpeler par une vieille femme. La rencontre la plus importante de ma vie, certainement. Elle me visagea avec un sourire bizarre, j'avais peur. Elle finit par me dire quelques mots. J'étais, d'après elle, la fille quelle attendait. Elle me demanda de la suivre, je resta septique un moment, et fini par me dire que je n'avais rien à perdre maintenant. Je la suivis, un peut sur mes gardes jusqu'à chez elle. Elle avait une petite maison où les ronces étaient omniprésente, autant sur les murs de pierres que sur le toit endommager. Elle m'entraina dans son jardin et me donna un balais. Je pensa sur le coup quelle attendait sa femme de ménage, et que j'avais devoir passer le balais dans son jardin. Je fis un rire nerveux. Elle vis que n'était pas très emballée. Elle me sourit simplement, et me dit « volle »!. Avais-je bien entendu, je devais voler ? Sur un balais, je n'étais pas une sorcière ! Enfin, c'était ce que je pensais. Elle pris mon bras, et comme par magie, on s'était retrouver sur une colline, je manqua presque de tomber tellement elle était raide. Elle commença alors à me parler sur les sorcières, elle me parla de leurs pouvoirs donner à la naissance, et de leur spécialisation. Elle avait deux spécialisation apparemment, la première de se déplacer dans l'espace, mais aussi, celle de repéré les esprits magique, tel que moi, paraissait t'il. Je manqua de pouffer de rire, mais je n'en n'eus pas le temps. Elle fis en sorte que je monte sur le balais, et elle me poussa dans le vide. Je poussa un cris de détresse, je tombais à pic vers la terre. Mais pourtant au moment ou j'allais toucher le sol, une force, m'avait envahie, et le balais ce mis à l'horizontale . Je n'y croyais pas, je me demanda si j'avais rêver, et pourtant non, j'étais bien dans la réalité. Je retourna voir la vieille dame sur la falaise. Elle me souriait, moi j'avais peur. Elle demanda alors si j'avais une spécialisation, je lui avait répondu que je n'en savait rien, que je savais même pas que tout ça existait, je lui cria dessus presque, comment pouvait elle être bête à ce point ? Elle me souriait toujours. Elle me dit alors de venir la voir, tout les soirs, elle m'expliquerait tout ce qu'il fallait, je serai son apprentie.
    Tout cela continua un bon moment, je rentrais chez moi, sans adresser la parole à ma mère, mes notes étaient toujours stable, et bonne. Je m'étais plongée dans l'alcool, j'avais découvert le sexe, et tout ça à cause de ma mère, ou plutôt de mon père. Mais le plus, c'était que j'étais différente, tellement différente que j'en étais heureuse finalement, que tout ce soit passer comme ça.
    J'avais maintenant 16 ans, et je m'apprêtais à aller voir la vieille dame, comme toujours, mais là rien n'était pareil je sentais une sensation bizarre. Je regarda la sorcière dans les yeux, elle était allongée dans un lit. Je fis un cri de douleur, j'avais mal tellement mal. Elle me parla alors, et me dit que j'avais découvert ma spécialité, avec un sourire, toujours. Je ressentais ça douleur, c'était ça ma spécialité ? Elle avait du voir que je me posais des questions, j'avais peut être même l'air paniquée. Elle finit par me dire de me calmer, elle avait fini de faire ma première formation, celle qui consiste à trouver une part de ça nouvelle identité, maintenant je devais tout faire seule. Elle ferma les yeux, et a partir de là je ne sentie plus rien. Elle était morte, la vieille dame. Je marcha longtemps dans les rues cette fin d'après midi là, mon portable sonnait sans cesse, certainement mon copain qui voulait savoir si j'allais venir le voir ce soir là. Je pris le portable, et le jeta dans une rivière. La sonnerie s'arrêta. Et à ce moment là, je sentie que j'étais appeler, à partir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So far away ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aslways :: « Validés-
Sauter vers:

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit